Le Petit Labo de l'Imaginaire
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


*
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Séries US versus séries FR

Aller en bas 
AuteurMessage
BlutEngel
Animatrice
BlutEngel

Messages : 217
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 31
Localisation : Windernhia, Ikküsia

Séries US versus séries FR Empty
MessageSujet: Séries US versus séries FR   Séries US versus séries FR Icon_minitimeMer 13 Nov - 18:08

"French touch". par Gérald, vendeur DVD

Vu le nombre de fictions américaines que les chaînes françaises diffusent et leur succès auprès du public, on pourrait se dire que la production locale souffre de la comparaison. Les reproches faits aux séries «made in France» sont récurrents : pas forcément bien jouées, un peu kitch, pas originales, voire ringardes. Mais à y bien regarder, quelques perles émergent des écrans hexagonaux et donnent envie de revendiquer fièrement la

Ainsi, l’historique des séries françaises nous rappelle que nous étions quelques millions à attendre chaque diffusion de Thierry La Fronde, Rocambole, Jacquou le Croquant, Belphégor, puis devant les séries policières comme "Les Enquêtes du Commissaire Maigret", "Les Brigades du Tigre" ou encore "Nestor Burma" . Viennent ensuite les inspirations américaines comme "Section de Recherches" ou "L’hôpital" respectivement inspirées de "Les Experts" et "Grey’s Anatomy". Et que dire des super-production Canal Plus (Braquo, Mafiosa, Engrenages...) et de la série à succès "un village Français", qui réunit plus de 6 millions de téléspectateurs à chaque programmation...

Depuis 2005, «Kaamelott» a débarqué sur notre petit écran et son créateur Alexandre Astier a élevé le niveau avec un scénario drôle, plein de piquant et de répartie, des personnages bien ficelés et une trame intéressante dès les premiers épisodes. En s'inspirant de la légende d'Arthur, il a su remanier l'histoire et développer un véritable travail de création pour en faire une pépite française qui s'exporte !

Non, les séries américaines n'écrasent pas tout ! Si elles restent une référence et sont toujours très exportées, elles ne règnent plus en leader d'audience... Car les productions et coproductions internationales montent en puissance, pour mieux rivaliser avec les séries américaines. La France a ainsi lancé avec l'Allemagne « Les Borgia » , qui a multiplié les records d'audience en Europe. Ces fictions locales sont de plus en plus exportées : le carton de la rentrée, c'est « Homeland », l'adaptation d'une série israélienne qui arrive sur Canal+.

Il faut faire preuve d'originalité et de persévérance !


Made in Hollywood
par Aymeric, vendeur DVD

"Dexter", "Desperate Housewives", "Mad Men", "Spactacus" … Ces noms de séries suscitent addiction et excitation. Toutes sont Américaines. Dans l'hexagone, les fictions françaises sont loin d'avoir la même attractivité et la même audience. Plusieurs raisons à ce constat : Tout d'abord, les séries américaines disposent de budgets astronomiques en comparaison à ceux de l'hexagone. Un épisode «pilote» de série américaine peut aller jusqu'à 10 millions de $, budget comparable à un long métrage français (c'est par exemple le coût des «pilotes» de "Fringe" et "Lost"). On peut également trouver des épisodes atteignant près de 4 millions de $ ! Il y a quelques années, les acteurs de Friends touchaient un salaire d'1 million de $ par épisode.

Mais l'argent ne fait pas tout. Il y a l’esprit "show à l’américaine" .On va retrouver dans les séries américaines des effets spéciaux en pagaille et des scènes d'actions dignes des meilleurs productions Besson .On ne retrouvera que trop rarement (ou médiocrement) dans les séries Françaises cette abondance d'adrénaline. Outre-atlantique, on en prend «plein les yeux». En France, on peut noter deux grandes constantes dans les séries contemporaines : l'importance des fictions policières (avec une enquête à n'en plus finir), style Navarro, Julie Lescaut, Femmes de loi, et celle des fictions faisant l'éloge de la solidarité L'Instit, Plus belle la vie... elles veulent imiter les séries américaines, sans rencontrer hélas le même succès.

En outre, la série aux US est une véritable industrie et des stars y ont fait leur premiers pas, comme Bruce Willis ou encore Johnny Depp. Elle est un réel tremplin pour de jeunes acteurs débutants là où en France, ceux-ci se retrouvent «catalogués» acteurs de série...

Le rêve américain vendu dans chaque série aide aussi au succès mondial de ces séries. Ces valeurs simples de démocratie et du gentil héros se battant contre les méchants (et qui gagne toujours à la fin, bien entendu), sont des valeurs auxquelles les téléspectateurs adhèrent. Ajoutez-y les moyens financiers et un scénario original et voilà votre série prête à un succès international !

(source: Espace Culturel Gouesnou )


La parole est à vous!

_________________
I became insane, with long intervals of horrible sanity.
E.A. Poe

358 Imagineers

Mon sommaire Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.fr/tuomasholopainenfrance
marine22



Messages : 6
Date d'inscription : 01/09/2014

Séries US versus séries FR Empty
MessageSujet: Re: Séries US versus séries FR   Séries US versus séries FR Icon_minitimeMar 9 Sep - 18:28

Je suis plutôt US sauf pour Maison close que j'adore! Smile
Revenir en haut Aller en bas
 
Séries US versus séries FR
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Petit Labo de l'Imaginaire :: Espace détente :: Étagères :: Séries-
Sauter vers: